Articles

Affichage des articles du 2016

L'incontournable MuCEM

Image
Projet emblématique de Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture 2013, le MuCEM a fait des vagues, et il y a de quoi ! Plongez dans l’univers de ce Musée des Civilisations, de l’Europe et de la Méditerranée, où se mêlent collections permanentes, expos temporaires, théâtre, ciné, concert, et autres rendez-vous festifs...
Une architecture à contre-courant A Marseille, entre ville et mer, se dresse un cube de dentelle. Ouvert sur le large, c’est sur l’esplanade du J4 qu’est ancré ce spectaculaire musée, aux allures de phare une fois la nuit tombée. À l’intérieur, sa résille de béton laisse passer la lumière, les couleurs de la pierre, de la mer et du ciel…




A la pêche aux infos C’est un flot de richesses sur l’histoire du bassin méditerranéen qui s’offre à vous. Héritier de l’ancien musée des Arts et Traditions populaires et du musée de l’Homme de Paris, ses collections se sont enrichies grâce à des campagnes de collecte qui ont permis de réunir 20 000 nouveaux objets. Tandis que…

Portrait du Musée de la Faïence de Moustiers

Si c’était une ville, ce serait…Moustiers, ou plus exactement Moustiers-Sainte-Marie. Située à environ une demi-heure en voiture depuisAttrap’Rêves Montagnac, cette commune des Alpes-de-Hautes-Provence fait partie desplus beaux villages de France. Pourquoi ? Sûrement parce qu’il se trouve dans l’échancrure d’un rocher…
Si c’était une personne ce serait…Marcel Johannon, plus connu sous le nom de Marcel Provence. Ce jeune régionaliste fut à l’initiative de la création de ce musée en 1928, dont il fut le premier conservateur.
Si c’était un objet, ce serait…Des plats ronds, ovales, carrés, des pots à eau, des assiettes, des vases, des bols, des tisanières, des soupières, des tasses, des boîtes, des écuelles…Plus de 300 pièces rares et sublimes aux formes diverses et variées  sont exposées !
Si c’était une couleur, ce serait…Le bleu, teinte phare de la faïence,  mais pas que ! Depuis le 28 juin 2014,  le musée a été repensé et la collection renouvelée, enrichie par de nombreux dépôts et dona…

L’Ophrys de Provence, une beauté sauvage

Image
Dès le mois de mars, cette fleur vient enjoliver les paysages du Sud-Est de la France. Focus sur cette belle plante, aux couleurs si envoûtantes. Il n’est pas si évident de la repérer tant elle ressemble à certaines de ses sœurs. Elles sont toutes plus élégantes les unes que les autres ; la beauté, voilà la particularité de la famille des Ophrys !Et ce ne sont certainement pasles insectesqui diront le contraire ; ils sont à leurs pieds.
En effet, la fleur imitant la forme d’un insecte, elle obsède les mâles (notamment chez les guêpes, les abeilles et les bourdons) et provoque chez eux de furieuses envies de copuler…D'autant plus qu’elles émettent des substances qui ressemblent fortement aux phéromones sexuelles de la femelle correspondante. C’est comme ça que, dans leurs élans amoureux, leur tête heurte les pollinies, qui viennent alors se coller sur leur corps. Etant donné que leur (fausse) partenaire fait l’étoile de mer, ils finissent par s’en aller voir ailleurs. Et c’est ainsi…